Sans le savoir vous êtes peut-être atteint(e) par ce mal qui domine notre quotidien, notre couple, notre famille et notre société. Si vous ressentez un état d’épuisement chronique, la charge mentale y est très certainement pour quelque chose.

Le poids de la charge mentale

La charge mentale, ce sont toutes ces pensées, ces obligations, ce planning familial à respecter et qui rythment peut-être vos journées. C’est la sensation du poids de la vie familiale et son organisation qui repose intégralement sur vos épaules. Si vous avez déjà pensé à votre liste de courses en prenant rendez-vous pour votre enfant chez le médecin, alors que vous êtes en train de faire du repassage ou entre deux rendez-vous au travail, vous êtes déjà soumis aux effets de la charge mentale.

Un mal féminin ?

Au regard du résumé précédent, il est presque (et malheureusement) évident que la charge mentale touche plus les femmes que les hommes. Un mal qui ronge d’ailleurs une très grande majorité des mères de familles, en couples ou célibataires.
La gestion du foyer et des enfants est souvent et intuitivement déléguée à “maman”, sur qui l’on peut toujours compter… Mais ce poids de “l’inné” conduit les victimes de la charge mentale à un véritable burn out personnel, une sensation de gouffre qu’aucun fond n’arrête, jusqu’à l’effondrement émotionnel. La fatigue est alors psychique et physique.

Comment surmonter la charge mentale ?

Fatigue, baisse de moral, insatisfaction, lassitude, sautes d’humeur, crises d'angoisse, tous ces signes indiquent l’impact de la charge mentale sur le psychisme et le poids du quotidien. Le couple peut d’ailleurs être gravement touché, faute de compréhension et de soutien entre les conjoints, pour alléger cette charge vécue par l’autre.
Quelle est la solution pour alléger la charge mentale ? La répartition des tâches et actions nécessaires à la bonne gestion du foyer est primordial. Elle passe par le respect de l’autre et une bonne dose de communication entre les conjoints. Accepter le lâcher-prise, l’imperfection, permet aussi de prendre du recul sur la situation et la relativiser. Enfin, il faut apprendre à déléguer et accepter que, même si les choses ne sont pas faites à votre façon, cela peut néanmoins fonctionner !