Le Premier Ministre Edouard Philippe l'a annoncé cette semaine, d'ici 2023 plus aucun produit non alimentaire ne sera détruit sur le sol français. Une décision importante et logique, à l'heure où le traitement des déchets est de plus en plus problématique. 

Quels sont les produits concernés ?

Cette mesure vise uniquement les produits non alimentaires qui ne sont pas soumis à une date limite de consommation. Les denrées alimentaires périssables ne pourraient être soumises au même traitement, malgré la lutte contre le gaspillage, pour des raisons de sécurité alimentaire.

Parmi les produits concernés, on retrouve par exemple les vêtements, les appareils de petits et gros électroménagers ou encore les produits du quotidien, liés à l'hygiène et la beauté. A l'heure actuelle, des millions d'articles de ces catégories sont détruits chaque année alors même qu'ils sont parfaitement neufs et fonctionnels. Une situation qui nuit à l'environnement et cela à l'échelle mondiale...

Une première mondiale

Si cette mesure est adoptée, la France deviendrait le premier pays au monde à interdire la destruction des invendus ! Selon le gouvernement, plus de 600 millions d’euros de produits invendus neufs sont jetés aux ordures ou détruits chaque année dans l'Hexagone...
Ces marchandises en parfait état d'usage devront suivre un autre chemin, beaucoup plus vertueux pour notre planète. Les fabricants auront bientôt pour obligation de recycler ou faire don des produits invendus, afin de limiter l'impact de ces déchets sur l'environnement. Une mesure qui est loin de faire l'approbation de certaines entreprises comme Amazon, qui avait détruit plus de 3 millions de produits en 2018 sur notre seul territoire...