Bon à savoir


Zanzibar désigne un archipel qui comprend l'île de Pemba et l'île d'Unguja (la plus grande et la plus visitée). L'île de Mafia, assez proche, ne fait pas partie de l'archipel.

On peut y aller toute l'année, mais il est préférable d'éviter la saison des pluies qui intervient deux fois dans l'année, de mars à mai, et de septembre à novembre.

Pour y aller

Vous accéderez à Zanzibar (Unguja) en empruntant l'une des navettes régulières par speed-boat au départ de Dar Es Salam (Tanzanie) et Zanzibar. La traversée dure environ 45 mn (25 euros) et 3 heures si vous prenez le ferry (15 euros). Des vols au départ de Dar Es Salam sont également disponibles avec Kenya Airways ou Air Tanzania. Comptez environ 150 euros pour un aller-retour. Le vol dure environ 20 minutes.

La vieille ville de Stonetown, capitale de Zanzibar


Les vieux quartiers de Stonetown avec leurs maisons en pierre de corail noir, leurs portes sculptées, et aussi leurs vestiges archéologiques, sont l'occasion de fabuleuses ballades dans le dédale des ruelles pavées. 

A ne surtout pas manquer, la « maison des merveilles » (en arabe, Beit el-Ajaib), située sur le front de mer. C'est l'ancien palais du sultan. Certes, il ne se visite pas mais vous pouvez en revanche entrer dans l'ancien fort portugais qui se trouve à côté. A voir également dans la même zone, les ruines de Mahurubi Palace, le palais des princesses détruit par un incendie en 1899, et la maison de l'explorateur Livingstone.

La côte et les îles aux épices 


Le jardin d'épices est incontournable à Zanzibar. Vous suivrez le « Spice tour », une excursion d'une demi-journée au cœur de ce jardin extraordinaire, vu le nombre de plantes qu'il réunit : girofles, cocos, manguiers, citronnelle, citrons, pommiers de Malaisie, bananes, goyaves, arbre à pain, kapokiers, vanille, caramboles, durians, et quelques dizaines d'autres ! Un lieu très important dans l'économie de l'archipel qui est le premier exportateur mondial de clous de girofle.

Le parc national de Jozani 


Cette réserve de singes (les colobes à dos rouge), située dans le centre de l'île de Zanzibar, compte également de nombreuses espèces d'arbres rares comme les eucalyptus géants. C'est le seul parc national de Zanzibar.

Le cap Michamwi


Michamwi est un petit village qui se trouve de l'autre côté de la baie de Chwaka, à l'est de Zanzibar. On y vient pour sa superbe plage de sable fin, ses eaux turquoises translucides, et sa quiétude, car l'endroit reste peu visité, et ne comprend que deux restaurants, qui proposent essentiellement le poisson frais grillé des pêcheurs du village. Dépaysement garanti !

Nager avec les dauphins à Kizimkazi


Au sud de Zanzibar, se trouve Kizimkazi, petit port de pêche depuis lequel on prend la mer dans une barque pour aller voir les dauphins dans le lagon. On peut aussi louer palmes, masque et tuba pour faire du snorkeling (plongée sans bouteille d'oxygène).

Pour un séjour réussi


La population de Zanzibar est à 98% musulmane. 

En dehors des hôtels touristiques, il convient d'adopter une tenue décente (pas de mini-jupes, shorts ou épaules découvertes), spécialement durant le ramadan. Pour prendre en photo un Tanzanien, mieux vaut lui demander la permission au préalable, question de politesse !

Les cartes de crédit ne sont pas acceptées partout à Zanzibar, hormis les hôtels et restaurants des grandes villes. Il est possible de retirer des espèces (schilling tanzanien) aux distributeurs dans les grandes villes. Ces distributeurs sont peu nombreux et n’acceptent pas toutes les cartes de crédits. Les retraits sont en outre limités. La plupart des paiements se font en dollars américains postérieurs à l’année 2000.

Ne jamais changer d’argent auprès d’intermédiaires dans la rue, mais uniquement dans les bureaux de change et auprès des banques.