C'est un terme qui ne vous dit sûrement rien et pourtant, vous êtes peut-être atteint de nomophobie sans le savoir ! La nomophobie est la peur de se séparer de son téléphone portable. Cette pathologie s'accompagne d'un usage excessif du smartphone et s'apparente à une véritable addiction. Comment savoir si vous souffrez de nomophobie et comment vous défaire de votre téléphone portable ? Voici quelques conseils.

Comment détecter la nomophobie ?

Vous ne passez pas une journée ni même une heure sans jeter un oeil sur votre téléphone ? Vous pensez à ce dernier des le réveil et vous êtes angoissé à l'idée d'en être privé ? Il est possible que vous soyez atteint de nomophobie et que cela gâche de plus en plus votre quotidien.
Du 6 au 8 Février 2019 sont célébrées les journées mondiales sans téléphone portable. Alors que pour certains, cela ne pose aucun problème, pour d'autres, la simple idée de devoir participer à cette initiative suffit à déclencher des crises d'angoisse...La nomophobie peut prendre une ampleur déconcertante et nuire aux relations sociales et familiales. Les sujets souffrant de cette phobie / addiction ne se rendent pas forcément compte des réflexes insolites qu'ils acquièrent avec leurs smartphones. 
La "sonnerie fantôme" est un réflexe très répandu chez les nomophobes. Cela se traduit par la sensation d'entendre sonner ou vibrer son téléphone, provoquant le geste de se pencher sur ce dernier ou de le toucher pour vérifier.

Comment se passer (sans agoisse) de son smartphone ?

Il existe quelques conseils à suivre pour lutter contre la nomophobie. Le smartphone est un véritable doudou pour les nomophobes et il est très difficile de s'en séparer, comme pour les enfants avec leur peluche préférée. Pour réussir à décrocher de cette addiction, il faut un peu de temps et beaucoup d'astuces. 
Vous pouvez, par exemple, bloquer les notifications envoyées par les applications de votre smartphone et les services de messageries instantanées. Vous pouvez également télécharger une application gratuite permettant de mesurer le temps passé sur les différentes applications de votre téléphone. En ayant des données chiffrées sur ce temps passé, vous pourrez vous rendre compte de l'importance prise ou non par votre téléphone dans votre vie.
Si vous passer de votre téléphone provoque une angoisse trop importante, il est nécessaire de consulter un médecin généraliste qui vous orientera vers un confrère spécialiste des addictions. Car, tout comme pour l'alcool, la drogue ou le tabac, la nomophobie sera traitée par un spécialiste des comportements addictifs.