La téléassistance mode d’emploi

La téléassistance consiste en la mise en place d’un système électronique sous forme de médaillon ou de montre directement relié à un centre opérateur, disponible 7j/7 et 24h/24. A la moindre urgence, il suffit d’actionner le bouton d’alerte afin d’être mis en relation avec une personne capable de mesurer la gravité de la situation et d’y apporter la réponse la plus adaptée. C’est elle qui préviendra un proche afin qu’il intervienne rapidement ou, pour une situation plus critique, les secours.
Le bénéficiaire de ce service est donc relié à un réseau de personnes proches et de confiance, toujours prêtes à lui venir en aide. Et si l’urgence est telle que la personne n’est pas en mesure d’expliquer la raison de son appel ? Pas de panique, même s’il n’y a aucune réponse, l’appel est localisé et les secours sont envoyés directement.

Au-delà de cet aspect, la téléassistance est aussi une aide psychologique. Pour des personnes isolées, elle peut favoriser le dialogue et apporter un certain réconfort. Certaines associations et entreprises proposent des équipes pluridisciplinaires composées de médecins (gérontologues) mais aussi d’assistantes sociales et de psychologues.

Les bénéficiaires de la téléassistance

Les premiers visés sont bien entendu les personnes âgées. Mais y a-t-il un âge limite ? Pour les entreprises ou les associations proposant ce service, aucun âge n’est fixé. Cependant pour bénéficier des services de l’aide sociale départementale, la personne doit être au moins âgée de 65 ans. Il est possible d’obtenir une dérogation d’âge à partir de 60 ans en prouvant son incapacité à travailler. Des offres sont aussi proposées à des personnes en situation de handicap. Plus largement, ce service s’adresse à un public dépendant et isolé qui souhaite rester à son domicile. Il peut être aussi utile pour les patients sortant d’une lourde opération ou pour les femmes enceintes.

Les démarches pour bénéficier de la téléassistance

Deux possibilités s’offrent à vous.

- La première, réservée aux personnes âgées, est de s’adresser à l’Aide Sociale Départementale. Un formulaire de demande vous sera distribué où il vous sera notamment demandé un dossier médical et les coordonnées des personnes proches disposant d’un double des clés. Ce dossier devra être remis par la suite au Centre Communal d’Action Sociale ou au Centre Intercommunal d'Action Sociale. Des communes ont mis aussi en place leur propre système de téléassistance.

- La deuxième solution est de passer directement par une entreprise ou une association délivrant ce service. Parmi eux nous pouvons citer les plus connus : Présence Verte, Equinoxe ou Senior Alerte. Vous pourrez aussi remarquer que de plus en plus de banques proposent leurs services comme le CIC ou la Banque Postale. Un formulaire de demande similaire doit être rempli.

Les tarifs et les conditions de la téléassistance

Les tarifs proposés par les Centres d’Action Sociale Départementale sont calculés en fonction des ressources de l’assisté, tout comme le coût de l’installation et de l’entretien du matériel. Si celles-ci sont jugées trop faibles, le bénéficiaire peut obtenir une prise en charge d’une partie des frais. Le requérant doit avoir un domicile de secours dans le département ou il effectue la demande. Les tarifs des entreprises privées ou des associations diffèrent mais restent globalement abordables.
Prenons l’exemple d’Equinoxe, une des entreprises de téléassistance les plus connues : les frais d’installation sont pris en charge par l’organisme, le dépôt de garantie est de 50 euros et pour finir l’abonnement mensuel s’élève à 25 euros. Des options peuvent être proposées mais celles-ci font augmenter les prix comme les détecteurs de chute ou de fumée. Lorsque vous demandez des renseignements n’hésitez pas à vous informer sur les compétences du personnel et surtout vérifiez si le centre opérateur est relié à une plateforme médicalisée.