Que se passe-t-il au sein de la rédaction de l'émission Télématin sur France 2. Après le départ explosif de son animateur star William Lemeyrgie, il semble que rien ne va plus pour ce programme emblématique de la chaîne du groupe France Télévisions. 
Une chroniqueuse, qui travaille pour Télématin depuis 18 ans, vient d'annoncer son départ prochain du programme. Une décision qui intervient après celle de six autres chroniqueurs vedettes de l'émission, en quelques mois seulement...

Quelle chroniqueuse quitte Télématin ?

Depuis le départ de William Lemeygie, animateur de l'émission depuis ses premières heures, les chroniqueurs semblent eux aussi vouloir prendre la poudre d'escampette, les uns après les autres. Sophie Le Saint, journaliste du JT matinal avait quitté Télématin il y a quelques mois, juste avant Thierry Beccaro qui pilotait l'émission pendant les vacances scolaires. Fin Août, Marie-Dominique Perrin réalisait sa dernière chronique et en Septembre Brigitte-Fanny Cohen ainsi que Sarah Doraghi en faisait de même...
Il y a quelques jours, une autre chroniqueuse a elle aussi annoncé son départ de Télématin. C'est Charlotte Bouteloup, chroniqueuse cinéma, qui préfère désormais entamer de nouveaux projets, loin des caméras de la matinale ! Des départs en chaîne qui fragilisent de plus en plus la rédaction...

Laurent Bignolas pointé du doigt

Depuis plusieurs mois, Télématin connaît de nombreux changements dans ses coulisses. Des coupes drastiques de budget sont effectuées dans la réalisation de la matinale et la restructuration de France Télévisions ne plaît pas à une bonne partie des chroniqueurs. Problèmes de management, de communication, changements brutaux, ces derniers dénoncent une ambiance qui n'est plus à la fête...
Laurent Bignolas, qui a succédé à William Lemeyrgie est également pointé du doigt par une partie des chroniqueurs de l'émission pour son comportement et ses remarques récurrentes à l'antenne. L'ambiance sur le plateau n'est plus aussi joviale qu'il y a encore quelques mois et les téléspectateurs le ressentent. La matinale historique de France 2 survivra t-elle à tout ça ?