"Les Perroquets de la place d'Arezzo" de Eric-Emmanuel Schmitt

Autour de la place d'Arezzo, où les grands platanes ont été envahis par les perruches et les perroquets, vit une des populations les plus huppées de Bruxelles. S'y croisent, dans un voisinage élégant et contrasté, le fonctionnaire et l'étudiant, le bourgeois et l'artiste, la poule de luxe et la veuve résignée, mais aussi la fleuriste et l'irrésistible jardinier municipal. Des couples, des solitaires, humbles ou orgueilleux, conquérants ou vaincus, comme partout dans le monde. Tous gouvernés par leurs passions, leurs désirs, leurs fantasmes amoureux et sexuels. Jusqu'au jour où leur parvient une lettre, anonyme, identique, mystérieuse, qu'une colombe, et non point un corbeau, leur aurait adressée. Comme une bombe à retardement.
"Ce mot simplement pour te signaler que je t'aime. Signé : tu sais qui."
Et chacun de s'enflammer, de rêver, d'y voir une promesse, un bonheur attendu, une blague, une menace. On peut imaginer, pour le meilleur et pour le pire, le fatal enchaînement d'espoirs, de déceptions, d'embrouilles et de drames qui s annoncent...



Chez Albin Michel / Août 2013 / 730 pages / 24,90 €

Bénéficiez de -5% en achetant directement ce livre sur Chapitre.com. Cliquez ici


"La Grâce des brigands" de Véronique Ovaldé

Quand Maria Cristina Väätonen reçoit un appel téléphonique de sa mère, dont elle est sans nouvelles depuis des années, l'ordre qu'elle avait cru installer dans sa vie s'en trouve bouleversé. Celle-ci lui demande instamment de venir chercher pour l'adopter Peeleete, le fils de sa soeur. Nous sommes en juin 1989, Maria Cristina vit avec son amie Joanne à Santa Monica (Los Angeles). Cela fait vingt ans qu'elle a quitté Lapérouse, et son univers archaïque pour la lumière de la ville et l'esprit libertaire de la Californie des années 70.
Elle n'est plus la jeune fille contrainte de résister au silence taciturne d'un père, à la folie d'une mère et à la jalousie d'une soeur. Elle n'est plus non plus l'amante de Rafael Claramunt, un écrivain/mentor qu'elle voit de temps à autre et qui est toujours escorté par un homme au nom d'emprunt, Judy Garland. Encouragée par le succès de son premier roman, elle est déterminée à placer l'écriture au coeur de son existence, être une écrivaine et une femme libre.
Quitte à composer avec la grâce des brigands.

Aux éditions de L'Olivier /Août 2013 / 284 pages / 19,50 €

Bénéficiez de -5% en achetant directement ce livre sur Chapitre.com. Cliquez ici


"Naissance" de Yann Moix

La naissance ne saurait être biologique : on choisit toujours ses parents. Naître, c'est semer ses géniteurs. Non pas tuer le père, mais tuer en nous le fils. Laisser son sang derrière, s'affranchir de ses gènes. Chercher, trouver d'autres parents : spirituels. Ce qui compte, ce n'est pas la mise au monde, mais la mise en monde. Naître biologiquement, c'est à la portée du premier chiot venu, des grenouilles, des mulots, des huîtres. Naître spirituellement, naître à soi-même, se déspermatozoïder, c'est à la portée de ceux-là seuls qui préfèrent les orphelins aux fils de famille, les adoptés aux programmés, les fugueurs aux successeurs, les déviances aux descendances. Toute naissance est devant soi. C'est la mort qui est derrière. Les parents nous ont donné la vie ? A nous de la leur reprendre. Le plus tôt possible.

Chez Grasset / Août 2013 / 1152 pages / 26 €

Bénéficiez de -5% en achetant directement ce livre sur Chapitre.com. Cliquez ici

"Petites scènes capitales" de Sylvie Germain

La première des « petites scènes capitales » pour Lili, c est celle d une photo que lui montre sa grand-mère, il y a une mère et son bébé, le bébé c est elle, la mère a disparu. Quand son père se remarie elle se trouve à 5 ans avec trois s urs et un frère par alliance, avec ce décalage de fille unique qui peine à comprendre les relations familiales et que l adolescence rend plus opaques. L aînée devient rebelle, le garçon veut devenir moine, la cadette meurt et chacun part loin du foyer. Seule Lili reste en témoin muet de la tragédie familiale qui n en a pas fini de révéler ses secrets, puis s en va elle aussi étudier à Paris, change de cap en mai 68 pour l expérience communautaire, poursuivant une quête de soi tâtonnante, traversée de rencontres, d éblouissements solitaires, de révélations dont elle ne sait que faire.
Plus qu un roman familial c'est la recréation de scènes qui ont marqué les personnages, de l enfance à l âge adulte, de manière indélébile et souvent sous forme d évocations très visuelles que Sylvie Germain explore. Elle en déroule le questionnement intime : secret des origines, terreur enfantine de l abandon, constitution toujours incertaine de soi, effarement devant le mal et aussi, ce que l amour veut dire, comment vivre avec ses morts, comment répondre à un appel plus grand que soi.

Chez Albin Michel / Août 2013 / 256 pages / 19 €

Bénéficiez de -5% en achetant directement ce livre sur Chapitre.com. Cliquez ici

"Manuel de survie à l'usage des incapables" de Thomas Gunzig

Comment un jeune employé malheureux, un assistant au rayon primeur, un baleinier compatissant et quatre frères, Blanc, Brun, Gris et Noir, quatre jeunes loups aux dents longues surentraînés et prêts à tout pour se faire une place au soleil, se retrouvent-ils liés par la conjonction fortuite d un attentat frauduleux et d un licenciement abusif ?
On l'apprendra en suivant avec passion leurs aventures burlesques et noires dans les sinusoïdes étranges du destin, et leurs différentes façons de composer avec les sévères lois du cynisme contemporain.
Sur le chemin, le roman fourmille d images magnifiques, cocktail d humour saugrenu et de poésie : « la tristesse pouvait s installer dans une vie et s'y planter durablement, comme une vis bien serrée avec une couche de rouille par-dessus » ou « il sentait que la vie était une épreuve aussi désagréable qu'une longue angine »...
Des morceaux de bravoure inoubliables, tels la création du monde en temps que supermarché, des références constantes aux contre-cultures cinématographiques, un art du rebondissement tiré des meilleurs feuilleton populaires, une précision jubilatoire, un sens de la narration et un style inoubliables, font de ce roman une vraie réussite.

Au Diable Vauvert / Août 2013 / 420 pages / 18 €

Bénéficiez de -5% en achetant directement ce livre sur Chapitre.com. Cliquez ici

"L'Invention de nos vies" de Karine Tuil

Sam Tahar semble tout avoir : la puissance et la gloire au barreau de New York, la fortune et la célébrité médiatique, un « beau mariage »... Mais sa réussite repose sur une imposture. Pour se fabriquer une autre identité en Amérique, il a emprunté les origines juives de son meilleur ami Samuel, écrivain raté qui sombre lentement dans une banlieue française sous tension. Vingt ans plus tôt, la sublime Nina était restée par pitié aux côtés du plus faible. Mais si c était à refaire ?
À mi-vie, ces trois comètes se rencontrent à nouveau, et c est la déflagration...
« Avec le mensonge on peut aller très loin, mais on ne peut jamais en revenir » dit un proverbe qu illustre ce roman d une puissance et d une habileté hors du commun, où la petite histoire d un triangle amoureux percute avec violence la grande Histoire de notre début de siècle.

Chez Grasset / août 2013 / 504 pages / 20,90 €

Bénéficiez de -5% en achetant directement ce livre sur Chapitre.com. Cliquez ici

"Le Quatrième Mur" de Sorj Chalandon

« L'idée de Sam était belle et folle : monter l'Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Voler deux heures à la guerre, en prélevant dans chaque camp un fils ou une fille pour en faire des acteurs. Puis rassembler ces ennemis sur une scène de fortune, entre cour détruite et jardin saccagé.
Samuel était grec. Juif, aussi. Mon frère en quelque sorte. Un jour, il m'a demandé de participer à cette trêve poétique. Il me l'a fait promettre, à moi, petit théâtreux de patronnage. Et je lui ai dit oui. Je suis allé à Beyrouth le 10 février 1982, main tendue à la paix. Avant que la guerre ne m'offre brutalement la sienne... »

Chez Grasset / Août 2013 / 336 pages / 19 €

Bénéficiez de -5% en achetant directement ce livre sur Chapitre.com. Cliquez ici

"Les Erections américaines" de Amanda Sthers

A partir de la tuerie qui a eu lieu à Newton dans le Connecticut en décembre 2012 et du pistolet comme symbole phallique, ce récit, fait dans la peau du tueur juste avant le drame, tente de comprendre comment un être humain a pu en arriver là et est devenu le symptôme d'un pays fantasmé mais souffrant.

Chez Flammarion / Octobre 2013 / 12 €

Bénéficiez de -5% en achetant directement ce livre sur Chapitre.com. Cliquez ici

Et vous, quel roman FRANCAIS avez-vous lu dernièrement ? En quoi l'avez-vous apprécié ou désapprouvé ? N'hésitez pas à donner votre avis et vos goûts littéraires dans l'encadré "Commentaires sur l'article" ci-dessous.