L’huile de tournesol : la classique

C’est l’huile la plus utilisée en France. Rien de plus normal : très riche en vitamine E, un antioxydant, et en oméga 6, pauvre en acides gras saturés, elle est une arme anti-cholestérol ! Son petit goût de noisette assaisonne les viandes, poissons et légumes pendant la cuisson.

L’huile d’arachide : pour la friture

Fabriquée à partir de cacahuètes, elle a un goût peu prononcé. Riche en oméga 6 mais aussi, malheureusement, en acide gras saturé, elle reste nutritionnellement intéressante. C’est une huile idéale pour la friture.

L’huile de colza : excellente pour la santé

La deuxième huile la plus consommée dans notre pays est fabriquée à partir des graines de la plante. Acides gras essentiels, oméga 6, oméga 3, cette huile a tout ce qu’il faut, dans les bonnes proportions. Son goût neutre se marie avec tout, mais attention cette huile ne supporte pas bien la cuisson et se consomme généralement à froid.

L’huile d’olive : l’incontournable

Le régime crétois et notre envie de soleil en ont fait l’huile à la mode ! Obtenue à partir d’olives noires broyées, elle est riche en acides gras particuliers et en oméga 6 : fortement recommandée pour prévenir les maladies cardiovasculaires. Associez-la avec de délicieux légumes, ou un bon poisson.

Idée recette : écrasez des pommes de terre, cuites à la vapeur, à la fourchette. Assaisonnez (sel, poivre) et aromatisez avec quelques gouttes (ou plus pour les amateurs !) d’huile d’olive. Une saveur en bouche… remarquable !

L’huile de pépins de raisins : la pratique

On peut s’en servir pour tout ! Légèrement acidulée, elle est parfaite avec du poisson. C’est l’une des huiles qui contient le plus d’oméga 6.

Idée recette : saumon rôti et tomates caramélisées. Faites revenir quelques tomates cerises dans l’huile, salez, sucrez et faites cuire 10 minutes. Pendant ce temps, faites revenir votre saumon assaisonné de sel poivre et coriandre. Dégustez !

L’huile de noix : pour les gourmets

Malgré sa faible teneur en vitamine E, elle est l’une des rares huiles à fournir oméga 3 et 6. Deux inconvénients : elle est assez coûteuse et se dégrade rapidement. Son goût très particulier relève les assaisonnements des meilleures entrées. Mais tout le monde n’apprécie pas.

Idée recette : préparez un gâteau au yaourt classique, mais remplacez l’huile neutre par l’huile de noix. Avec quelques cerneaux, voici un gâteau automnal parfait !

D’autres huiles pour varier les plaisirs

La liste est encore longue !

  • L’huile d’argan : originaire du Maghreb, propose un parfum d’amande et de noisette et se déguste froide.
  • L’huile de germe de blé est réputée bonne pour la peau. Elle s’utilise à froid, souvent mélangée à des huiles neutres.
  • L’huile de lin, aussi consommée au nord de l’Europe que l’olive l’est au sud. Elle est riche en oméga 3, et s’apprécie à froid.
  • L’huile de noisette : délicieuse en vinaigrette ou dans les pâtisseries !
  • L’huile de soja, la plus consommée en Amérique du nord, pour son côté neutre.
  • L’huile de sésame grillé, très ambrée et très forte, idéale pour les plats asiatiques…

Conservez vos huiles non-entamées à l’abri de la chaleur et de la lumière, dans un placard. Une fois ouvertes, les bouteilles doivent être placées au frais ou à température ambiante pendant 1 an maximum.