Si vous souffrez de douleurs lors des rapports sexuels, il ne s'agit surtout pas d'attendre que cela passe, sans chercher une explication. Hommes et femmes peuvent être confrontés à ce type de désagréments, tout au long de leur vie sexuelle et ce n'est certainement pas une fatalité !

Les causes potentielles chez la femme

Si la pénétration devient douloureuse, il y a plusieurs raisons possibles à cela. Les deux causes les plus fréquentes demeurent l'absence d'envie et le manque d'excitation. Celles-ci entraînent une faible lubrification vaginale et donc une pénétration plus complexe et parfois douloureuse. Il est important d'oser exprimer son ressenti auprès de son partenaire et de proposer des préliminaires plus longs...pour faire monter le désir tout en douceur. 
Les deux autres causes possibles des douleurs lors des rapports sexuels peuvent être d'ordre médical. Une petite infection peut provoquer ces désagrements, comme l'herpès ou une mycose. Il est indispensable de traiter rapidement ces infections afin qu'elles ne deviennent pas chroniques. Attention, une hygiène intime excessive peut vous rendre plus vulnérable aux infections !
Vous ressentez des douleurs au niveau du bas du ventre lors d'une pénétration complète ? Il s'agit peut-être d'un problème ovarien ou utérin et la consultation d'un médecin généraliste ou d'un gynécologue est indispensable. 

Les causes potentielles chez l'homme

Chez l'homme, les douleurs liées aux rapports sexuels ont également plusieurs causes possibles. La fibrose du corps caverneux peut amener un épaississement des tissus et induire une courbure de la verge. La pénétration devient alors douloureuse. Une chirurgie est nécessaire pour retirer les tissus endommagés et retrouver une sexualité épanouie !
Tout comme pour la femme, une infection peut être la cause des douleurs lors de l'acte sexuel. Infection de l'urètre ou infection urinaire ne sont pas à prendre à la légère et doivent être traitées le plus rapidement possible. 
Des douleurs chroniques de la verge peuvent être dues à un cancer de la prostate, chez les hommes de plus de 50 ans. Il est indispensable de ne pas attendre avant de consulter un médecin.