Dans un monde où tout va sans cesse trop vite, ralentir et prendre son temps semble être la tendance de fond pour partir à la conquête du bonheur. Le "slow sex" impose ce ralentissement dans le lit conjugual pour une meilleure prise de conscience de l'instant. La clé pour atteindre la jouissance ?

Apprendre l'art de l'amour en pleine conscience

Le slow sex est né dans les années 70 mais la tendance du slow sex est apparue il y a une dizaine d'année, avec l'ouvrage de Diana Richardson Slow Sex : Faire l'amour en conscience. Un livre destiné avant tout aux couples en quête ou reconquête du plaisir à deux. Le slow sex est un éloge de la lenteur mais avant tout de la prise de conscience dans l'acte charnel en lui-même. L'instant présent est au centre de cette tendance qui s'inspire de la méditation de pleine conscience.

slow sex Diana Richardson

Même si cet ouvrage fait figure de référence et de précurseur du genre, de nombreux autres livres se sont penchés sur cette nouvelle façon d'envisager la sexualité du couple. La méditation tient une place centrale dans le principe du slow sex, qui se compose de plusieurs phases et non seulement de l'acte de pénétration en lui-même.

Comment aborder le slow sex ?

Alors que la durée moyenne d'un rapport sexuel n'excède généralement pas dix minutes, le slow sex demande du temps et l'envie de partager un moment privilégié avec son ou sa partenaire. Le slow sex nécessite un temps de relaxation, de méditation et une concentration sur les sens et sensations ressenties. Les caresses et massages constituent une première phase liée au toucher, avant tout acte de pénétration. 
Pour découvrir les vertus du slow sex, réservez-vous une grande plage horaire en tête à tête avec votre partenaire. Libérez-vous de toute contrainte de temps et créez une atmosphère propice à cette intimité. Une séance de slow sex doit durer 45 minutes au minimum. Du temps nécessaire pour un plaisir gradué !

Oublliez la routine !

Le slow sex permet de se détourner d'une certaine forme de routine que la grande majorité des couples connaissent dans leur vie sexuelle. Prendre son temps, c'est se donner l'occasion de mieux connaître son corps et celui de son ou sa partenaire. C'est aussi être plus à l'écoute des sensations ressenties et du plaisir procuré. Le slow sex se construit à l'encontre de l'idée de l'orgasme comme seul facteur de plaisir, tout comme dans la pratique du tantrisme.
Cette vidéo vous permettra d'en savoir plus sur cette pratique sexuelle et l'art d'apprendre à faire l'amour au ralenti !