La revue Prescrire dresse chaque année un bilan des médicaments à éviter, malgré leur disponibilité sur le marché. Une liste qui pointe du doigt des produits pharmaceutiques "plus dangereux qu'utiles" pour la santé, mais pourtant largement consommés par les Français chaque année. En 2019, la revue a répertorié 93 médicaments, dont 82 vendus dans les officines de l'hexagone

La liste noire des médicaments en 2019

Nous avons tous déjà acheté des médicaments en pharmacie, sans ordonnance, pour venir à bout des petits maux de l'hiver par exemple. Pourtant, selon la revue Prescrire, certains médicaments autorisés à la vente en France serait plus dangereux pour notre santé que ce que l'on pense. 
Ainsi, la revue s'est basée sur huit ans d’analyses portées sur des médicaments bénéficiant d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) française ou européenne.
Pour 93 d’entre eux, il s'avère que la balance bénéfices-risques serait "défavorable dans toutes les situations cliniques pour lesquelles ils sont autorisés." Disponibles avec ou sans ordonnance dans nos officines, ces traitements concernent des pathologies cliniques comme le cancer, les maladies cardio-vasculaires ou encore la dépression ou la ménopause.
Vous consommez un médicament listé par la revue Prescrire ? N'hésitez pas à demander conseil auprès de votre médecin généraliste ou spécialiste pour connaître les autres options qui peuvent s'offrir à vous. 

Consulter la liste noire des médicaments 2019 

Six médicaments ajoutés à la liste en 2019

En 2019, la revue a ajouté six médicaments qui sont à éviter car considérés plus nocifs que bénéfiques pour la santé :

  • Le Décontractyl (décontractant musculaire)
  • Le Toplexil (antitussif et antihistaminique)
  • Le Rectogesic (pommade pour le rectum)
  • L'Ocaliva (traitement de la cirrhose biliaire)
  • La Cimétidine (antihistaminique) 
  • L'Esmya (traitement pour les fibromes utérins)