C’est un terme qui est de plus en plus utilisé dans nos sociétés où l’expression du sentiment individuel est largement mis en avant. Mais que signifie vraiment être passif-agressif ?

Une personnalité ambivalente

Inventé lors de la Seconde Guerre Mondiale, le terme passif-agressif détermine une forme d’insoumission masquée. En effet, des soldats américains ne manifestaient pas un refus d’obtempérer aux ordres clairs mais adoptaient des comportements signifiant un refus.
Ainsi, les personnalités passives-agressives vont adopter un comportement ambivalent, n’exprimant pas clairement leur contrariété ou position de refus mais le démontrant par des attitudes et paroles agressives.
Il semble que ces personnalités soient de plus en plus présentes dans nos sociétés modernes, tout comme la constatation d’un accroissement des comportements pervers narcissiques.

Personnalité et comportement

Il faut établir une distinction entre comportement passif-agressif et personnalité passive-agressive. L’adolescence est une période ou le comportement de ce type est normale et bénéfique à la construction de soi.
A l’âge adulte, certaines personnes vont développer une personnalité passive-agressive à distinguer du comportement adolescent. Une insoumission voilée qui reste alors une façon de fonctionner et qui créé une fracture du lien social. Les personnalités passives-agressives sont également souvent dépressives et dans une forme d’incapacité d’agir face aux difficultés de la vie. Une inertie qui peut être plus que difficile à vivre en couple, le conjoint étant souvent le responsable de l’entièreté des malheurs du passif-agressif.

Passif-agressif : victime ou bourreau

La personnalité passive-agressive adopte la position de victime à la moindre contrariété et face figure d’éternel insatisfait. Mais il peut aussi être violent dans ses propos où les reproches fleurissent souvent…
Les passifs-agressifs sont dans une certaine forme d’inaction face aux obstacles de la vie, un caractère propre à l’immaturité qui les caractérise. Cette inertie vient de leur incapacité à analyser ce qu’ils veulent, à identifier leurs désirs propres.
Comment réagir face à une personnalité passive-agressive ? Il est important de ne pas se positionner en sauveteur face à ces comportements à la limite de la perversion. A la fois victime et bourreau, le passif-agressif est un être double mais qui ne peut masquer ce trait très longtemps. D’abord victime, il suscite l’empathie de son entourage, avant de peu à peu dévoiler son visage critique. Plaintes, reproches, insinuations peuvent provoquer bien des dégâts ! Il est ainsi nécessaire de communiquer pour endiguer la situation. Poussez la personnalité passive-agressive à exprimer son point de vue plutôt que de le sous-entendre.
Ainsi, n’évitez pas les crises par la fuite, soyez prêt à entendre mais exigez une condition : le respect dans l’expression des revendications. La personnalité passive-agressive déclare souvent sont besoin d’être entendu, même s’il est généralement ensuite dans l’incapacité d’exprimer son désir.