Vous allez déménager ou vous avez déménagé récemment et cette situation a fait voler en éclats vos habitudes ? Le déménagement peut produire des effets psychologiques déroutants, liés au deuil d’une autre vie qui a été construite ailleurs. Comment trouver de nouveaux repères et aborder ce nouveau départ positivement ?

Savoir ouvrir une nouvelle page de sa vie

Bien souvent, déménager peut être vécu comme la perte d’une part de soi. Il s’agit de ce moment où vous avez pour la dernière fois fermé à clef la porte de votre précédent domicile et que vous prenez désormais possession de votre nouveau lieu de vie. Car le déménagement comprend une part de deuil, celui des années passées et des souvenirs qui y sont liés.
Changer de ville, de pays, de domicile, c’est un saut dans l’inconnu, dans un nouveau paysage qu’il faudra dompter. Les repères amicaux et sociaux sont géographiquement rompus et il va falloir en créer de nouveaux en allant vers l’autre. S’ouvrir à ce nouvel environnement c’est accepter d’ouvrir en grand une page vierge de son existence !
Déménager seul n'est pas forcément plus simple à vivre, car les couples peuvent être soumis à rude épreuve !

Apprendre à contrer l’isolement

Le premier ennemi à combattre après un déménagement est l’isolement. Car nous avons tous tendance à nous replier sur notre nouveau nid ! Célibataire ou en couple, l’isolement peut entraîner une dépression post-déménagement, s’il n’est pas enrayé dès le départ. ​
Ainsi, ne laissez pas le temps filer et tentez de reprendre dans un premier temps, les activités que vous pratiquiez auparavant. Ainsi, vous pourrez plus facilement rencontrer les personnes partageant vos centres d’intérêts.
N’oubliez pas de rejoindre votre nouveau groupe ville Quintonic ! Vous pourrez participer aux activités des Quintoniciens vivant près de chez vous et apprendre à connaître votre nouveau lieu de vie. Les forums Quintonic sont également à votre disposition, pour partager votre ressenti et demander des précieux conseils aux habitants de votre nouvelle commune.

La dépression post-déménagement : ça existe !

Le déménagement peut mener à un épisode dépressif important, surtout s’il n’est pas lié à une réelle volonté personnelle du sujet. Séparation, baisse des revenus, accompagnement d’un conjoint muté, le déménagement peut être lié à une situation de choc émotionnel qui sera accentué par ce changement de cadre de vie.
Il devient alors pénible voir impossible pour une personne atteinte de dépression post-déménagement de partir à la quête de l’autre et tisser un nouveau lien social. Vous ne vous sentez pas bien dans votre nouveau logement, malgré tous vos efforts ? Vous ne vous sentez pas chez vous et n’arrivez pas à couper le cordon de votre ancienne vie ? Vous souffrez peut-être de cette forme de dépression à ne surtout pas négliger.
Ne refoulez pas ce sentiment et osez en parler. Si vous ne souhaitez pas le faire auprès de votre conjoint, faites appel à l’aide d’un psychologue ou thérapeute.