Les activités de l'auto-entrepreneur

Sous le statut d'auto-entrepreneur, vous pouvez exercer la plupart des activités commerciales et artisanales : les métiers du bâtiment, la coiffure, l'enseignement, le dépannage informatique… Et aussi certaines professions libérales.

Cela étant, certaines activités que l'on peut légalement exercer comme auto-entrepreneur sont mal adaptées à ce statut. C'est par exemple le cas du commerce en boutique ou des activités nécessitant des investissements.

Pourquoi ? Parce que l'auto-entrepreneur ne facture pas la TVA sur les biens ou les prestations qu'il vend à ses clients, ce qui lui permet de proposer des tarifs avantageux. Mais en contrepartie, il ne récupère pas la TVA qu'il acquitte auprès de ses fournisseurs, sur ses propres achats ou investissements.

Un chiffre d'affaires limité

Pour bénéficier du statut d'auto-entrepreneur, votre chiffre d'affaires en 2011 ne doit pas dépasser :

- 81.500 euro ; si vous avez une activité commerciale : fabrication d'un produit à partir de matières premières (exemple : fabrication de bijoux fantaisie), fourniture de prestations d'hébergement (chambre d'hôte), vente de denrées à consommer sur place,

- 32.600 euro ; pour des prestations de services : travaux immobiliers, dépannage informatique…

Les principaux avantages du statut d'auto-entrepreneur

La facilité d'installation. Pas besoin d'immatriculation au registre du commerce ou au répertoire des chambres des métiers. Le statut s'acquiert en effectuant une déclaration d'activité sur le site www.lautoentrepreneur.fr ou auprès du centre de formalités des entreprises.

Des charges sociales à ne payer que si l'on travaille. Chaque trimestre ou chaque mois, selon son choix, l'auto-entrepreneur paie ses cotisations sociales en fonction du chiffre d'affaires réalisé.

Le taux est de :

  • 12 % pour une activité commerciale,
  • 21,3 % pour des prestations de services,
  • 18,3 % pour une activité libérale.

Une protection sociale. Sous certaines conditions, l'auto-entrepreneur valide des trimestres pour la retraite, bénéficie du remboursement de ses frais de soins et même d'indemnités journalières en cas d'incapacité de travail (réservées aux auto-entrepreneurs exerçant une activité artisanale ou commerciale).