C'est une affaire qui risque bien de ternir la réputation de la star de l'été : le rosé. La DGCCRF a mis au jour une fraude à grande échelle dont vous avez peut-être été victime ! Du vin espagnol serait vendu sur notre territoire sous des labels et appellations trompeurs, laissant penser à une origine française du breuvage préféré des français en été*. 

Une francisation des bouteilles

Voici un type de fraude que l'on rencontre habituellement sur les marchés touristiques, pour des produits comme l'huile d'olive, les épices ou encore la charcuterie. Cette fois, l'arnaque concerne un produit on ne peut plus français : le vin rosé. Plus de 10 millions de bouteilles sont concernées par cette tromperie visant à vendre du vin espagnol, tout en faisant croire à son origine française. 
La DGCCRF estime que plus d'un établissement sur cinq vend à ses clients du vin ibérique, sous couvert d'un gros mensonge. Les bouteilles sont très souvent estampillées de détails frauduleux comme un drapeau tricolore ou une mention "mis en bouteille en France", par exemple. Une véritable francisation du flacon pour mieux masquer la véritable origine du vin rosé. 

Une fraude très rentable

Pourquoi les négociants en viennent-ils à tromper leurs clients ? La raison tombe sous le sens...
D'abord, le vin rosé français est de plus en plus exporté au-delà de nos frontières et le rendement français est limité ! Suivant les années et les intempéries, les récoltes suffisent à peine à fournir le marché tricolore et international. Ainsi, le rosé français devient de plus en plus cher, face à une demande toujours exponentielle. 
Le rosé français vendu en vrac coûte environ 90 cents / litre quand son voisin espagnol est vendu environ 35 cents / litre. Un écart de tarif qui semble séduire certains négociants français peu scrupuleux, souhaitant faire un bénéfice au détriment du consommateur. La prudence s'impose donc pour les vacanciers et touristes adeptes d'un verre d'un rosé en terrasse, pour clore une journée de vacances. 
Quelques conseils s'imposent : bien regarder la bouteille et faire attention au petits détails et images utilisés sur la bouteille. Pour le vin au pichet, demandez son origine au serveur et n'hésitez pas à demander à voir le cubi. 

*L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.